Le lexique des termes de la dentisterie par votre chirurgien dentiste à Paris

LEXIQUE

Abcès :

Amas de pus. Les bactéries se développent autour de la dent et l’infectent.

Amalgame :

L’amalgame dentaire est un matériau utilisé pour combler les caries après qu’elles aient été traitées par le dentiste. L’amalgame est constitué de cuivre d’argent, d’étain et de mercure. Il ne contient pas de plomb, le terme « plombage » est donc à bannir.

Asepsie :

Méthode de nettoyage et de décontamination d’un site opératoire et du matériel utilisé pour réaliser les soins dentaires.

Biomatériaux :

Matériaux utilisés en chirurgie dentaire dans le cadre des greffes osseuses. Ils sont conçus pour que les cellules osseuses de la mâchoire du patient se reconstituent autours.

Blanchiment :

Pratique visant à blanchir les dents en alliant la pose d’un gel de blanchiment et l’utilisation du laser.

Bridge :

Le bridge classique est une prothèse amovible remplaçant une ou plusieurs dents manquantes. Comme un « pont » cette prothèse est fixée sur les dents avoisinantes.

Le bridge implato-porté se fixe, lui, sur des implants fixés dans l’os de la gencive.

Bruxisme :

Le fait de bruxer est fréquent chez les personnes anxieuses. Généré par une forte tension musculaire due principalement à un stress excessif, le bruxisme peut engendrer une usure de la dent, voire même modifier l’aspect du visage du patient, dans les cas les plus graves.

Carie :

Déminéralisation de l’émail provoquée par des bactéries qui transforment les sucres en acides.

La dent, rendue vulnérable va être attaquée par les bactéries qui vont y faire un « trou ».

Cément :

Tissu recouvrant la racine de la dent.

Céramique :

Matériau employé par les prothésistes dentaires dans la confection des couronnes dentaires et inlays.

L’avantage de la céramique est sa ressemblance avec l’aspect d’une dent naturelle.

Composite :

Matériau blanc constitué d’un alliage de résine et de poudre de verre permettant de restaurer une dent.

Couronne :

Prothèse permettant de recouvrir et de protéger une dent abîmée. Réalisée par un prothésiste dentaire, elle peut être faite en métal ou en céramique.

Déchaussement :

Le déchaussement des dents est une conséquence d’un problème de gencive. Il peut être causé par une maladie parodontale, une mauvaise hygiène bucco-dentaire ou le vieillissement.

Dentier :

Prothèse dentaire amovible remplaçant plusieurs dents, voire toute la dentition.

Dentine :

Tissu se trouvant sous l’émail de la dent dans la couronne ainsi que dans la racine. Communément appelé « Ivoire », la dentine permet la transmission nerveuse avec la pulpe

Détartrage :

Nettoyage de la surface de la dent pour en éliminer la plaque dentaire s’étant transformé en tartre, beaucoup plus dur et résistant.

Dévitalisation :

Traitement d’une dent trop endommagée pour pouvoir la laisser « vivante ». la dévitalisation consiste à enlever les nerfs et les vaisseaux sanguins à l’intérieur de la dent pour qu’elle soit complètement désensibilisée.

Email :

Tissu constituant la surface visible de la dent. L’Email est extrêmement dur et est constitué de sels minéraux à hauteur de 95%.

Facettes :

Les facettes dentaires sont de fines lamelles de céramique que le chirurgien dentiste va apposer sur les vraies dents pour en corriger l’aspect (couleur, forme, écartement)

Gingivite :

Inflammation de la gencive qui provoque rougeurs, gonflements et saignements.

Halitose :

Mauvais haleine provoquée par des bactéries logées sur la langue.

Hypersensibilité dentaire :

Manifestations douloureuses dues à une destruction de l’émail entrainant la mise à nu de la dentine. Les signaux de douleurs sont transmis à la pulpe par les tubuli dentaires.

Implant dentaire :

L'implant dentaire est une racine artificielle directement fixée dans l'os de la mâchoire permettant de fixer une prothèse (couronne ou bridge implanto-porté)

Implantologie :

Discipline de la dentisterie apparue dans les années 60 qui consiste à mettre en place une racine artificielle sur laquelle on va fixer une prothèse.

Inlay/Onlay :

Technique qui consiste à combler le trou  laissé après traitement d’une carie par une prothèse dentaire ayant exactement la même forme.

Inlay-core :

Pivot métallique posé sous une couronne afin d’en améliorer sa résistance.

Laser dentaire (Light Amplification by Simulated Emission of Radiation)

La dentisterie moderne a de plus en plus recours à la technologie Laser. Elle permet de réaliser de nombreuses interventions sans bruit ni vibration et avec moins de douleur qu’auparavant. De plus, son action antibactérienne et bio-stimulante garantit un traitement efficace et sans risque.

Lambeau d’assainissement :

Pratiquée dans le cadre d’un traitement d’une parodontite, la technique chirurgicale du lambeau d’assainissement consiste à décoller une partie de la gencive pour atteindre les foyers infectieux  les plus profonds et les traiter.

 Ligament

Le ligament est la partie du parodonte qui relie la racine de la dent à l’os de la mâchoire.

 Orthodontie:

Spécialité de la dentisterie qui a pour but de corriger les écartements excessifs ou insuffisants d’une dentition, ou encore les malformations de la mâchoire.

 Parodontite :

Plus connue sous le terme de « Déchaussement », la maladie parodontale est due à des bactéries qui vont former des foyers infectieux sous la gencive du patient. Ces bactéries vont progressivement détruire l’os de la mâchoire qui supporte la dent. La dent va donc d’abord devenir mobile et à terme, tombera.

Le parodonte (os de la mâchoire, gencive, cément, ligament) devra être traité pour en éliminer toute trace d’infection.

 Plaque dentaire :

Amas de bactéries qui se forme sur la surface des dents et des gencives. En se durcissant, il forme ce que l’on appelle le tartre.

 Pulpe :

Centre de la dent où se trouvent les nerfs et les vaisseaux sanguins, ce qui en fait une partie très sensible.

 Pulpite :

Plus connue sous le nom de « rage de dents », la pulpite est une maladie fréquente se traduisant par de forts élancements de douleur au niveau d’une dent. La pulpite se déclare lorsque des bactéries atteignent la pulpe. Le traitement préconisé dans ce cas est un traitement de la racine suivie d’une dévitalisation de la dent.